L’université nord-camerounaise polyglotte : pratiques, enjeux et perspectives pour une didactique multivectorielle

Jean Paul Balga

Abstract


La législation camerounaise est sans équivoque quant aux fonctions sociales des langues officielles et des langues autochtones. Elle commande une nouvelle réflexion sur le mode d’intégration des ressources linguistiques locales dans le système éducatif. Dans ce domaine, PROPELCA1 est considéré comme le modèle par excellence. Ce programme propose l’utilisation de toutes les langues du terroir comme vecteurs de l’enseignement des matières scolaires dans certaines classes du Primaire. C’est un projet gigantesque qui demeure encore dans les discours politiques, complètement en déphasage avec la réalité du terrain. C’est la raison pour laquelle, la présente contribution suggère l’allègement de ce projet en proposant d’expérimenter l’insertion de quelques véhiculaires triés sur le volet. Au Nord-Cameroun, le fulfulde langue de grande diffusion en milieu universitaire à Maroua, est tout indiqué pour figurer parmi les langues susceptibles d’être insérées dans les programmes scolaires et universitaires au Cameroun. 


Full Text:

PDF

References


Akonga A. S. (1983), Usage oral des langues camerounaises à l’école maternelle et le début du primaire : cas de l’ewondo, Mémoire de Maîtrise, Université de Yaoundé.

Assoumou Jules (1999), Planification pour l’intégration du bulu dans le système scolaire, Projet de Thèse, Université de Yaoundé.

––– (2007a), Modèle d’enseignement des langues maternelles orales, Thèse de Doctorat Ph. D., Université de Yaoundé I.

––– (2007b), « Pour une intégration réussie des langues nationales dans l’enseignement scolaire au Cameroun », in AJAL, N°5, Yaoundé, CLA, pp. 5-31.

––– (2008), « À la recherche d’un modèle d’éducation multilingue pour le Cameroun », Communication présentée au Colloque International sur le thème Université francophones et diversité linguistique, Université de Yaoundé I.

Baggioni Daniel (1997), « Langue officielle », in Marie-Louise MOREAU (éds.), Sociolinguistique, concepts de base, Hayen, Pierre Mardaga, pp. 192-194.

Biloa Edmond (2003), La langue française au Cameroun, New-York, Peterlang.

Bitja’a Kody Zachée Denis (2000), « Vitalité des langues à Yaoundé : le choix conscient », in Louis-Jean Calvet et Auguste Moussirou Mouyama (éds), Le plurilinguisme urbain, Actes du Colloque de Libreville « Les villes plurilingues » (25-29 septembre 2000) ; Paris : AIF – Institut de la Francophonie, Collection Langue et Développement, pp. 163-182.

––– (2002), « Émergence et survie des langues nationales au Cameroun », in TRANS, Internet-Zeitschrist für Kulturwissenschaften, N° 11, http://www.inst.at/trans/11Nr/kody11.htm;8p.

––– (2001), « Attitudes et représentations linguistiques à Yaoundé », in African journal of applied linguistics (AJAL), N° 2, Yaoundé, NACALCO, Center for applied linguistics, pp. 100-124.

––– (2002), « Impact des politiques linguistiques au Cameroun », in Pierre Dumont et Christine Santodomingo (éds.), Coexistence des langues dans l’espace francophone, Actes des 2e Journées Scientifiques du Réseau Sociolinguistique et Dynamique des Langues, tenues à Rabat (Maroc), du 25 au 28 septembre 1998.

––– (2009), « Pour un enseignement des langues et cultures nationales comme matières », in Revue internationale des arts, lettres et sciences humaines (RIALSS), vol 1, N° 3, Yaoundé, Africana Publications, pp. 268-280.

Biya Paul (1987), Pour le libéralisme communautaire, Paris, Pierre Michel Fabre/ABC.

Chumbow Beban Sammy (1987), “Towards a language planning model for Africa”, in JWAL, N°17, vol. 1, pp. 15-22.

Dumont Pierre (1990), Le français langue africaine, Paris, L’Harmattan.

Dumont Pierre et Maurer Bruno (1995), Sociolinguistique du français en Afrique francophone, Vantes Cedex, EDICEF.

Gfeller Elisabeth (2000), La société et l’école face au multilinguisme : l’intégration du trilinguisme extensif dans les programmes scolaires du Cameroun, Paris, Karthala.

Kemta Sonkoue Serges (2004), Transmission intergénérationnelle des langues camerounaises en milieu urbain : cas du ngiemboon à Yaoundé, Mémoire de Maîtrise, Université de Yaoundé I.

Loi N° 96-06 du 18 janvier 1996 portant révision de la Constitution du 02 juin 1972.

Loi N° 98/004 du 14 avril 1998 d’Orientation de l’Éducation au Cameroun.

Loi N° 005 du 16 avril 2001 portant Orientation de l’Enseignement Supérieur.

Loi N° 2004/018 du 22 juillet 2004 fixant les règles applicables aux communes.

Loi N° 2004/019 du 22 juillet 2004 fixant les règles applicables aux régions.

Mba Gabriel (2001), « Pour une application des modèles généralisables d’enseignement des langues nationales au Cameroun », in AJAL, N° 003, Yaoundé, NACALCO.

––– (2003), Généralisation de l’enseignement des langues camerounaises à l’école primaire, Thèse de Doctorat d’État, Université de Yaoundé I.

Mba Gabriel et MESSINA Ethe Julia (2003), « L’utilisation orale des langues nationales dans le système éducatif camerounais », in AJAL, N° 04, CLA, Yaoundé, pp. 29-46.

Messina Ethe Julia (2002), Vers une systématisation de l’usage oral des langues camerounaises dans l’enseignement au niveau du Primaire : cas du bulu, Mémoire de Maîtrise, Université de Yaoundé I.

Ndjonmbog Joseph Roger (2002), Transmission intergénérationnelle des langues maternelles : cas des enfants de Yaoundé, Mémoire de Maîtrise, Université de Yaoundé I.

Ngamgne Louise Angeline (2008), Transmission intergénérationnelle du ghomala dans son aire linguistique et à Yaoundé, Mémoire de D.E.A, Université de Yaoundé I.

Ngijol Ngijol Pierre (1978), « Étude sur l’enseignement des langues et des cultures nationales », in Réforme de l’enseignement au Cameroun, ONAREST, ISH.

Raihanatou, Yadji Abdou (2007), Dévitalisation du fulfulde à Yaoundé : analyse des faits et stratégies de promotion, Mémoire de D.E.A., Université de Yaoundé I.

Tabi-Manga Jean (1999), « Proposition pour un aménagement du bilinguisme en Afrique francophone », in Gervais MENDO ZE (éds), Le français langue africaine : enjeux et atouts pour la Francophonie, Paris, Publisud, pp. 59-75.

––– (2000), Les politiques linguistiques du Cameroun, Paris, Karthala.

Tadadjeu Maurice (1980), A model for functional trilingual education planning in Africa, Paris, Unesco.

––– (1985), « Orientation de la généralisation de l’enseignement expérimental des langues camerounaises à l’école primaire », in Annales de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Université de Yaoundé, pp. 149-196.

––– (1985), « Pour une politique linguistique camerounaise : le trilinguisme extensif », in L’identité culturelle camerounaise, Yaoundé, Ministère de l’Information et de la Culture, pp. 187-201.

––– (2002), “Notes on Oral L1 instruction”, in AJAL, N° 1, Yaoundé, CLA, pp. 146-150.

––– (2003), « Bilinguisme identitaire et apprentissage d’une troisième langue : le cas du Cameroun », in AJAL, N° 4, Yaoundé, CLA, pp. 5-12.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c) 2017 Jean Paul Balga

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.